Les organisations "prêtes pour le futur" qui tirent parti du numérique pour fonctionner plus rapidement et plus intelligemment pourraient contribuer à débloquer 5 000 milliards de dollars de croissance économique selon Accenture.
 
   Selon la dernière étude d’Accenture, en France, une entreprise sur quatre se dit "prête pour le futur" d’ici 2023
 
PARIS ; 28 janvier 2021 - L’accélération de l’adoption du numérique, due à la pandémie, et les nouvelles méthodes de travail agiles qui en résultent pourraient permettre de dégager 5 400 milliards de dollars de croissance, si elles sont appliquées à grande échelle, selon un nouveau rapport d’Accenture (NYSE : ACN).

Cette conclusion s’appuie sur la dernière étude internationale menée auprès de 1 100 cadres dirigeants. Elle s’appuie également sur des données financières validées par des tiers et évalue le degré de maturité des entreprises. Plus la maturité est élevée, plus le degré de capacités numériques, telles que l’intelligence artificielle (IA), le cloud et l’analyse des données, est important. Les résultats démontrent aussi que l’utilisation de la technologie et de l’intelligence opérationnelle dans toute l’organisation assure une plus grande rentabilité.


 
Les conclusions d’Accenture indiquent que, même dans le contexte actuel d’incertitude économique, un petit noyau d’entreprises dans le monde - environ 7 % - a systématiquement atteint une efficacité supérieure de près de deux fois et une rentabilité trois fois supérieure à celles de ses pairs. Le point commun de ces entreprises « prêtes pour le futur » a été leur capacité à accélérer par deux leurs transformation numérique et remanié leurs modèles d’exploitation, passant d’améliorations progressives à une réinvention totale. Ces entités "prêtes pour le futur" devraient représenter 26 % des organisations françaises d’ici 2023, soit trois fois plus qu’aujourd’hui (8 % seulement).
 
"L’incertitude a favorisé l’émergence de nouvelles méthodes agiles, renforçant l’idée que les opérations peuvent être un catalyseur d’avantage concurrentiel, de valeur transformationnelle et de croissance", a déclaré Manish Sharma, directeur général du groupe Accenture Operations. "Mais cela ne fonctionne que si les entreprises voient grand - en transformant la façon dont le travail est réellement effectué au niveau de la technologie, des processus et des personnes".
 
Eloi Decottignies, qui dirige les opérations d’Accenture en France et en Europe, a ajouté : "Les entreprises « prêtes pour le futur » savent qu’il s’agit de maximiser la productivité des équipes à une époque où les talents sont essentiels à la réussite. Elles exploitent le changement en réoutillant les modèles de fonctionnement de manière à capitaliser sur l’ingéniosité humaine et l’intelligence des machines pour transformer la façon dont les gens travaillent et dont l’entreprise fonctionne".
 
Comment les entreprises se préparent à l’avenir ?
Les conclusions de cette étude ont mis en évidence les caractéristiques distinctes des leaders « prêts pour le futur » et orientés vers la croissance - ceux qui réfléchissent de manière plus stratégique à leurs investissements dans les opérations - visant à développer et à exécuter ce que nous appelons des opérations intelligentes - Un état dynamique dans lequel une organisation peut mobiliser la meilleure combinaison de technologie, d’ingéniosité humaine et de data en temps réel – transformant leur modèle d’exploitation, axé sur l’exécution, en un modèle de croissance et un niveau stratégique d’agilité et d’avantage concurrentiel. L’enquête, portée sur 50 entreprises ayant leur siège en France, révèle un niveau croissant de maturité numérique et opérationnelle des organisations. Les domaines d’intérêt sont notamment les suivants :
 
  • Le cloud : En France, quatre organisations sur cinq (84 %) utilisent une infrastructure en cloud à l’échelle, et 76 % explorent également de nouveaux domaines pour augmenter et maximiser la valeur.
  • L’intelligence artificielle : En mettant l’accent sur l’augmentation des ressources humaines grâce à la technologie, 62 % des organisations françaises ont pleinement adopté l’intelligence artificielle et les sciences des données, soit une multiplication par dix par rapport aux 6 % d’il y a trois ans. A noter que 36 % des organisations prévoient d’étendre les pratiques d’intelligence artificielle d’ici 2023. 
  • Automatiser à grande échelle : Alors que seulement 12 % des organisations ont adopté des processus numériques de bout en bout et des pratiques de pointe, 44 % des organisations devraient le faire d’ici 2023. Environ la moitié (48 %) devrait utiliser l’automatisation à grande échelle dans ce délai, soit une multiplication par huit par rapport aux 6 % actuels. 
  • Des données plus intelligentes : Associée à des données plus qualitatives et plus diversifiées, pour générer des informations utiles et éclairer la prise de décision, seulement 12 % des organisations en France utilisent l’analyse à grande l’échelle. Ce chiffre devrait passer à 52 % d’ici 2023.
  • Une force de travail agile : Seulement 6 % des organisations ont adopté une stratégie de main-d’œuvre agile à grande échelle, ce qui leur permet de puiser dans un réservoir de talents élargi parmi les partenaires de l’écosystème pour mobiliser les meilleurs talents selon les besoins. Ce chiffre devrait passer à 38 % d’ici 2023.
En évaluant ce qu’Accenture appelle la "valeur transformationnelle" - un concept qui tient compte des performances financières et de l’expérience différenciée fournie – l’étude constate que la progression des entreprises « prêtes pour le futur » permet de réaliser des gains d’efficacité moyens de 13,1 % et d’augmenter la rentabilité de 6,4 %.

En France, les organisations qui ont atteint un niveau de maturité opérationnelle avancé au cours des trois dernières années ont fait état d’améliorations de la valeur commerciale générée par les données (citées par 76 %), de la rapidité d’innovation des produits et services (62 %). Ainsi que de l’efficacité opérationnelle (62 %), de l’engagement et de la fidélisation des employés (60 %), de l’expérience client (56 %), des partenariats avec l’écosystème (54 %), de la combinaison et de la reconversion des talents (50 %).
 
Méthodologie
Accenture a interrogé 1 100 cadres supérieurs dans le monde entier, dont 44 % étaient des cadres de niveau C, dans 13 secteurs d’activité et 11 pays (Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni).  La recherche, menée en 2020, a évalué quatre niveaux de maturité des opérations commerciales - stable, efficace, prédictif et prêt pour le futur - chaque niveau étant étayé par des capacités numériques progressives, telles que l’IA, le cloud et les données. L’impact commercial a été évalué en combinant les réponses à l’enquête avec des données financières validées en externe provenant de 810 des 1 100 organisations interrogées.
 
A propos d’Accenture
Accenture est un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, avec une expertise de pointe dans les domaines du numérique, du cloud et de la sécurité. Combinant une expérience unique et une expertise spécialisée dans plus de 40 secteurs d’activité, Accenture s’appuie sur le plus grand réseau international de centres de technologie avancée et d’opérations intelligentes pour offrir à ses clients des services Strategy & Consulting, Interactive, Technology et Operations. Avec 514 000 employés, Accenture s’engage chaque jour auprès de ses clients dans plus de 120 pays, à réaliser la promesse de la technologie alliée à l’ingéniosité humaine. Accenture s’appuie sur le changement pour générer de la valeur et créer une réussite partagée avec ses clients, ses collaborateurs, ses actionnaires, ses partenaires et ses communautés. Site web: www.accenture.com

Contact :

Emile-Pierre Badiane  
Accenture France - | Marketing + Communication
118, avenue de France - 75 636 Paris Cedex 13
emile-pierre.badiane@accenture.com



Velislava Le Fevre
Accenture France
+33 1 53 23 46 18
velislava.lefevre@accenture.com