Plus de 60 % des grandes entreprises ne font qu’expérimenter l’intelligence artificielle, et se privent d’un levier de croissance et d’innovation, révèle une étude Accenture


Paris, le 16 juin 2022– Alors que la majorité des entreprises qui utilisent l’intelligence artificielle (IA) en sont encore au stade de l’expérimentation, seulement 12 % exploitent l’IA pour distancer la concurrence selon une nouvelle étude mondiale signée Accenture (NYSE : ACN).

"The Art of AI Maturity : Advancing from Practice to Performance" (Maturité de l’IA : l’art de passer de la pratique à la performance) analyse la performance des entreprises qui utilisent l’IA à travers un nouvel indice permettant d’évaluer leur maturité en IA sur une échelle de 0 à 100. Le rapport définit la maturité de l’IA comme étant le degré de surperformance des entreprises par rapport à leurs pairs – résultats qu’elles obtiennent grâce à des capacités fondamentales et à des capacités de différenciation liées à l’IA. Parmi ces capacités, citons les technologies – data, IA et cloud – mais aussi la stratégie d’entreprise, l’IA responsable, l’engagement des dirigeants, les talents et la culture.

L’étude situe la maturité médiane des organisations en matière d’IA à un score modéré de 36, ce qui révèle que la plupart d’entre elles ont des possibilités importantes de générer une plus grande valeur grâce à l’IA. L’étude met en évidence un petit groupe (12%) d’organisations qui utilisent déjà l’IA pour dépasser leurs concurrents. Ce groupe est surnommé les champions de l’IA, avec un score de 64 sur l’échelle de maturité, soit presque le double de celui des autres et une corrélation avec une croissance du chiffre d’affaires 50 % plus élevée que celle de leurs pairs.

L’analyse montre également que la plupart des entreprises (63 %) sont des expérimentateurs de l’IA effleurant à peine le potentiel de l’IA avec un score de maturité de 29. Les innovateurs en IA (13 %), avec un score de 50, et les bâtisseurs d’IA (12 %), avec un score de 44, sont plus avancés dans leur niveau de maturité, mais ne profitent pas encore de toute la valeur que l’IA pourrait leur offrir.





« Les champions de l’IA démontrent ce qu’il est possible de réaliser lorsqu’on libère tout le potentiel des technologies et des talents, et qu’on travaille en tandem, avec une vision claire et une volonté de changement », résume Youssef Harchaoui, responsable d’Accenture Applied Intelligence en France et au Benelux. « Même dans le groupe le plus mature, il reste une grande marge d’amélioration. Bien qu’on retrouve des champions de l’IA dans tous les secteurs, le degré de maturité global des secteurs eux-mêmes est très variable, de même que les progrès qu’ils réaliseront ».



Voici quelques exemples de l’état actuel et futur de la maturité de l’IA selon les secteurs :
 
  • Avec un score de maturité de 54, les sociétés technologiques affichent déjà un score élevé qui devrait légèrement grimper pour atteindre les 60 en 2024, mais qui les place en haut du podium par rapport aux autres secteurs.
 
  • En revanche, les constructeurs et équipementiers automobiles feront un bond : pariant sur un essor considérable des véhicules autonomes pilotés par l’IA, ils passeront d’un score actuellement modéré de 39 à un score de 57 en deux ans.
 
  • De même, dans les entreprises du secteur de la distribution, la maturité de l’IA progressera d’un score de 38 aujourd’hui à un score de 53 en 2024, bon nombre d’entre elles faisant preuve d’une plus grande volonté à transformer leurs activités grâce à l’IA que dans les autres secteurs.

Enfin, tous secteurs confondus, on note que l’impact de l’IA sur les entreprises ne cesse de s’intensifier et de s’accélérer. En 2021, parmi les 2 000 plus grandes entreprises mondiales, celles qui abordaient la question de l’IA dans la présentation de leurs résultats aux analystes et investisseurs avaient 40 % plus de chances de voir augmenter le cours de leur action – contre 23 % en 2018. À cela s’ajoute l’explosion des investissements dans l’IA. En effet, si en 2021, seules 19 % des entreprises interrogées affectaient plus de 30 % de leur budget technologique à des projets d’IA, d’ici à 2024, ce pourcentage atteindra les 49 %.

Par conséquent, comme l’indiquent les modèles d’apprentissage automatique (Machine Learning) utilisés pour l’étude, la part de champions de l’IA va enregistrer une hausse fulgurante, pour passer de 12 % aujourd’hui à 27 % d’ici à 2024. Dans le même temps, le score global de maturité de l’IA bondira quant à lui de 36 à 50.

« L’adoption de l’IA à grande échelle et son intégration dans toute l’entreprise ne sont plus un choix, mais une nécessité. Cela représente aussi une formidable opportunité pour l’ensemble des secteurs, des entreprises et des dirigeants », déclare Youssef Harchaoui. « Si la science de l’IA est révolutionnaire et inspirante, sa parfaite maîtrise est un art que les dirigeants d’entreprise doivent pratiquer sans relâche. Notre rapport fournit des recommandations concrètes, qui permettent aux entreprises de passer à l’action pour faire progresser la maturité de l’intelligence artificielle et rejoindre les rangs des champions de l’IA ».

À propos de l’étude
Intitulée « Maturité de l’IA : l’art de passer de la pratique à la performance », cette étude s’appuie sur les données financières et non financières de 1 176 entreprises utilisant l’IA. Elle exploite aussi les données d’une enquête menée d’août à septembre 2021 auprès de 1 615 cadres dirigeants travaillant dans 16 secteurs différents (aéronautique et défense, automobile, biens et services de consommation, chimie, énergie, services financiers, soins de santé, équipements industriels, sciences de la vie, ressources naturelles, services publics, retail, technologie, télécommunications, médias et divertissement, voyage et transport, utilities) et 15 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, France, Inde, Israël, Italie, Japon, Royaume-Uni et Singapour). Ces données ont alimenté des modèles de machine learning, qui ont déterminé les performances des entreprises pour un ensemble de capacités liées à l’IA : principalement des capacités « fondamentales », dont les entreprises ont besoin pour être compétitives en matière d’IA, et des capacités « de différentiation », qui leur confèrent un avantage concurrentiel grâce à l’IA. Les résultats des deux modèles ont ensuite été intégrés dans un seul indicateur permettant d’évaluer la maturité de l’IA sur une échelle de 0 à 100. Une description détaillée de la méthodologie et de l’échantillon de l’enquête sont disponibles en annexe du rapport, que vous pouvez télécharger ici.

A propos d’Accenture
Accenture est un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, avec une expertise de pointe dans les domaines du numérique, du cloud et de la sécurité. Combinant une expérience unique et une expertise spécialisée dans plus de 40 secteurs d’activité, Accenture s’appuie sur le plus grand réseau international de centres de technologie avancée et d’opérations intelligentes pour offrir à ses clients des services Strategy & Consulting, Technology, Operations et Accenture Song. Avec 699,000 employés, Accenture s’engage chaque jour auprès de ses clients dans plus de 120 pays, à réaliser la promesse de la technologie alliée à l’ingéniosité humaine. Accenture s’appuie sur le changement pour générer de la valeur et créer une réussite partagée avec ses clients, ses collaborateurs, ses actionnaires, ses partenaires et ses communautés.
Site Internet : 
accenture.com/fr



Contacts :
Accenture
Camille Garcia                                                          
+33 1 53 23 54 94
camille.garcia@accenture.com

Velislava Le Fevre
+33 1 53 23 46 18
velislava.lefevre@accenture.com